Série « l’ombre du chardon » de Aki Shimazaki

4 petits livres : Azami, Hozuki, Fukinoto, Suisen composent la série « L’ombre du chardon ». Le 5e volume vient de sortir (Maïmaï), mais je ne l’ai pas encore lu. Je les ai découvert dans le désordre, car chaque livre peut être lu indépendamment.

Le résumé par l’éditeur :

Azami :

Mitsuo Kawano, jeune trentenaire, est étonné quand il croise par hasard Gorô Kida, un ancien camarade de classe devenu le président d’une importante compagnie. Il est encore plus surpris lorsque celui-ci l’invite dans un club très sélect où travaille une autre ancienne amie d’école, la belle et mystérieuse Mitsuko, devenue entraîneuse. Mitsuo mène une carrière de rédacteur pour une publication culturelle en attendant de fonder sa propre revue d’histoire. En dépit d’un certain détachement sexuel, il s’entend bien avec Atsuko, la mère de ses deux enfants. Il se contente de fréquenter les salons érotiques pour combler ses besoins. Mais ces récentes retrouvailles fortuites ravivent en lui rêves et désirs de jeunesse.

Hozuki :

Mitsuko, libraire d’occasion la journée, entraîneuse dans un bar une soirée par semaine, vit seule avec sa mère et son fils sourd, né dans des circonstances qu’elle ne tient pas à élucider… Après «Le Poids des secrets» et «Au coeur du Yamato», Aki Shimazaki dans ce nouveau cycle romanesque observe l’intimité des individus sans se départir de sa pudeur ni de son élégance.

Fukinoto :

Atsuko est heureuse dans la petite ferme biologique dont elle a longtemps rêvé. Ses affaires vont bien, il lui faudra bientôt embaucher de l’aide. Quand son mari a accepté de quitter la ville pour partager avec sa famille cette vie à la campagne qui ne lui ressemble pas, elle a su reconnaître les sacrifices qu’il lui en coûtait. Mais une amie qui resurgit du passé la confronte elle aussi à des choix : Atsuko va devoir débroussailler son existence et ses désirs, aussi emmêlés qu’un bosquet de bambous non entretenu.

Suisen : voir mon post ici

Mon avis :

Chaque livre de la série « L’ombre du chardon » fait découvrir une facette d’une histoire réunissant plusieurs protagonistes. Les morceaux s’emboitent comme un puzzle et permettent ainsi de comprendre ce qui se joue entre eux.

L’écriture est très épurée, très poétique. L’histoire se passe actuellement, mais comme c’est souvent le cas dans la littérature japonaise, elle est très ancrée dans la tradition. Les livres que j’ai préférés dans cette série sont Hozuki et Fukinoto, les plus délicats, à mon avis.

J’adore cette auteure que j’ai découverte avec la série « Le poids des secrets » (voir ma chronique ici).

Ces livres sont à déguster comme un morceau de très bon chocolat : en les savourant et en prenant son temps !

Ma note : 5/5

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.