« Petits portraits de très grandes personnes » de Barbara Constantine

Le résumé par l’éditeur :

On aurait pu les appeler personnes âgées, mais « ça aurait été réducteur. Papi ou Mamie n’ont pas toujours eu des cheveux blancs et des sourcils en broussaille, n’ont pas toujours eu besoin de déambulateurs ou de dentiers. Il fut un temps où ils ont couru, ri, joué, raconté des blagues, fait des galipettes, eu des peines de coeur, des frustrations, des peurs, de l’acné…

Difficile d’imaginer la vie qu’ils ont menée. En lisant, vous en aurez une petite idée. Les textes sont courts, les photos sont trippantes, qu’est-ce que vous risquez ? D’avoir envie d’aller les voir ? D’aller leur taper la bise ? Ce serait nickel. Ils ont tellement besoin d’amour… »

Mon avis :

Ce livre est un peu particulier : Il est le résultat d’une collaboration entre une animatrice d’un EPHAD, une graphiste et Barbara Constantine. L’idée de cette équipe était de faire entrer la vie dans l’EPHAD, permettre des rencontre avec les résidents et leur donner la parole. Ce livre est le résultat de ces rencontres qui ont duré tout un été.

Je suis passionnée de généalogie et je n’ai, malheureusement, pas de vieux parents que je puisse faire parler de leur jeunesse. Ce livre est un peu le projet que je mène avec mes recherches : écrire des textes, les illustrer avec des photos, des documents « d’époque » et les mettre en scène en quelque sorte.

Ce sont donc 16 tranches de vie qu’on découvre dans ce livre : on (sou)rit, on est ému, on s’attache à ces vieilles personnes qui ont été jeunes, belles, amoureuses, aventureuses… Ce livre les met à l’honneur et leur fait honneur !

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.