La trilogie Hambourgeoise de Cay Radmacher

Je voulais te parler la trilogie Hambourgeoise de Cay Radmacher, 3 romans policiers particulièrement bien écrits -et traduits- se situant juste après la guerre dans une Allemagne dévastée. Ce qui est intéressant ici, c’est l’ambiance décrite par l’auteur. Cela me rappelle un roman que je te conseille également « Dans Berlin » de Hans Fallada.

Tu as peut-être découvert le premier tome « l’assassin des ruines » avec mon post ici. Voici le deuxième tome « L’orphelin des docks ». Le troisième « Le faussaire de Hambourg » a paru en janvier 2019. Il faudra attendre encore un peu pour le lire en poche.

Le résumé par l’éditeur :

Hambourg, 1947, l’été est écrasant de chaleur. L’inspecteur principal de la police allemande, Frank Stave, vivote dans une ville faite de privations et de rationnements. Il continue d’attendre des nouvelles de son fils disparu après la guerre dans la débâcle du front de l’Est mais commence à perdre espoir.
Dans un entrepôt en ruine, à deux pas du port désormais vide, le corps d’un enfant assassiné est découvert étalé sur une bombe qui n’a jamais explosé. La scène est macabre et le crime odieux. L’enquête va conduire l’inspecteur sur les traces des enfants-loup, ces orphelins de guerre qui vivent à l’écart de la société, sauf lorsque la faim les pousse au trafic ou à la prostitution.
Avec l’aide de son ami MacDonald, lieutenant anglais dans la police d’occupation, Frank Stave va mener l’enquête en se risquant dans une ville détruite où la loi est suspendue et la morale perdue.

Mon avis :

2e volet de la trilogie Hambourgeoise de Cay Radmacher, « L’orphelin des docks » se situe durant l’été 1947, c’est-à-dire environ 6 mois plus tard que le premier tome. Autant l’hiver 1946 avait été glacial, autant cet été 1947 s’avère caniculaire. Les habitants de Hambourg, très fragilisés en cet après-guerre qui a laissé le pays exsangue, font face à des coupures d’eau et manquent de tout.

On retrouve l’inspecteur Franck Stave avec son passé douloureux, son fils toujours en Sibérie, sa nouvelle amoureuse et son ami anglais. Cette fois-ci, c’est un meurtre d’un adolescent qui va l’occuper. Des milliers d’enfants allemands se sont en effet retrouvés seuls pendant la guerre, soit que leurs parents aient été tués, soient qu’ils les aient perdus. Ces enfants ont dû se débrouiller pour survivre se livrant au marché noir, à la prostitution, au vol. C’est dans ce contexte que se situe l’enquête.

Ce que j’ai aimé dans ces romans, c’est le contexte historique extrêmement bien décrit. On est plongé au coeur de l’occupation par les anglais qui régissent tout dans la ville. L’auteur met aussi en lumière le quotidien des habitants qui ont recours à tous les trafics pour survivre. J’aime bien aussi le personnage principal qui est très attachant, malgré sa difficulté à exprimer ce qu’il ressent.

Vivement la parution du 3e tome en poche car j’ai très envie de savoir ce que Franck Stave va devenir !

Ma note : 4/5

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.