« Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin

Coup de coeur pour ce beau livre de Valérie Perrin. J’avais déjà aimé son premier livre « les oubliés du dimanche » (voir mon post ici). J’étais curieuse de découvrir son nouveau roman. Je m’attendais à quelque chose de léger, et bien pas du tout ! C’est un roman grave sur un sujet pas facile : le rapport à la veillesse, au temps qui passe et à la mort.

Le résumé par l’éditeur :

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

Mon avis :

Je viens de terminer ce roman superbe que j’ai adoré. Pourtant, j’ai essayé de le faire durer longtemps. Mais j’ai tourné les pages à une vitesse incroyable tant je me suis attachée à Violette, la personnage central de ce livre.

Ce roman est comme une poupée russe : il contient plusieurs histoires que tu découvres au fur et à mesure : celle de Violette, née sous X, en couple à 18 ans avec Philippe Toussaint, un enfant gâté, coureur de jupons, amateur de moto qui ne fait rien de sa vie. Elle devient sa bonne à tout faire. Ils s’installent comme gardiens de passage à niveau. Violette devient maman, la révélation de sa vie. Toute son existence est désormais tournée vers sa fille Léonine qu’elle aime d’un amour absolu. Mais la vie continue d’être cruelle avec Violette : elle perd sa fille à la suite d’un accident. Son monde s’effondre…

Dans son malheur, elle fait de belles rencontres : Célia, son unique amie rencontrée par hasard et Sasha le gardien du cimetière de Brancion-en-Chalon qui va l’initier au jardinage et lui laisser sa place.

Elle devient donc la gardienne du cimetière, et se consacre aux enterrements, au jardinage, aux animaux et aux discussions animées avec ses amis fossoyeurs et le curé du village. Julien Seul croisera sa route et lui fera découvrir une belle histoire d’amour, celle de sa mère Irène et d’un avocat célèbre. Il sera sa lueur d’espoir dans sa vie solitaire.

Mais la trame de l’histoire, c’est la recherche de vérité que poursuit Violette, et on l’apprendra plus tard, également son mari Philippe. Quels sont les événements qui ont provoqué la mort de Léonine ? L’intrigue est très bien ficelée, et te tient en haleine jusqu’à la fin.

Les chapîtres démarrent tous avec une citation qui est bien souvent une épitaphe. On rit, on est ému, on a la larme à l’oeil… Violette est une belle personne qu’on a envie de rencontrer « en vrai ». Je l’ai quittée avec beaucoup de regret.

Ce livre est écrit dans une langue magnifique, très poétique, émouvante, pudique. C’est juste, c’est beau, c’est bouleversant. Lisez ce roman magnifique, vous ne serez pas déçus !

Extraits :

« Pourquoi va-t-on vers les livres comme on va vers les gens ? Pourquoi sommes-nous attirés par une couverture comme nous le sommes par un regard, une voix qui nous parait familière, déjà entendue, une voix qui nous détourne de notre chemin, nous fait lever les yeux, attire notre attention et va peut-être changer le cours de notre existence ? »

« Il faut apprendre à donner de votre absence à ceux qui n’ont pas compris l’importance de votre présence. »

 » Apprendre à lire c’est comme apprendre à nager. Une fois que les mouvements de la brasse sont acquis, que la peur de se noyer est passée, traverser une piscine ou un océan revient au même. C’est juste une question de souffle et d’entraînement. »

« J’ai envie d’être seule. Comme tous les soirs. Ne parler à personne. Lire, écouter la radio, prendre un bain. Fermer les volets. M’envelopper d’un kimono en soie rose. Juste être bien. »


Ma note : 5/5

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.