5 nouveaux livres à découvrir

Je te dis ce que j’ai pensé de 5 livres que je viens de terminer. Et toi, tu les as lu ? Quel est ton avis ?

L’enfant qui de Jeanne Bénameur

20171118_174500856726338.jpg
Le résumé de l’éditeur : Dans l’absence laissée par la disparition inexpliquée de sa mère, un enfant, son père et sa grand-mère partent chacun à la reconquête de leur place et de leur présence au monde.
Dix-sept ans après le choc des Demeurées, Jeanne Benameur, fidèle aux âmes nues, pose avec L’enfant qui, texte talisman, une nouvelle pierre sur le chemin le plus juste vers la liberté.
Porté par la puissance de l’imaginaire, L’enfant qui raconte l’invention de soi, et se déploie, sensuel et concret, en osmose avec le paysage et les élans des corps, pour mieux trouver l’envol.
Mon avis : J’avais adoré « les Demeurées » que j’ai lu 2 fois (ce qui est très très rare pour moi). L’écriture est très belle, dans un univers mystérieux (on ne sait pas où on est exactement), sur un format très court. C’est une recherche mystique qui ne m’a pas parlé du tout. L’histoire est floue et j’ai trouvé ce livre un peu « prétentieux »,  voulant exprimer des choses mais le faisant de manière confuse. Bref, une grosse déception.

Ragdoll de Daniel Cole

img_20171125_155618_9201152632560.jpg
Le résumé de l’éditeur : La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L’inspecteur Fawkes, qui vient juste d’être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l’enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner.
Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?
Mon avis : L’intrigue est originale car ce n’est pas un meutre, mais 6, qu’il faut élucider en plus d’une liste de personnes devant mourir dans un calendrier précis dont le héros du livre.
Les personnages ne sont pas du tout attachants : le héros est une espèce de type complètement déséquilibré, son ex-femme une journaliste pourrie, sa chef une incompétente, sa collègue amoureuse de lui est elle aussi, très borderline. Il n’y a que le  jeune stagiaire qui s’investit plus que de raison au détriment de sa vie personnelle, qui créée un peu d’attachement avec le lecteur.  L’histoire est originale, il y a des rebondissements, on s’y perd un peu d’ailleurs… Il y a quelques longueurs également, et cela pénalise le rythme du livre. Je ne veux pas cracher dans la soupe car j’ai été assez captivée par le roman, mais ce n’est pas, de très loin, un des meilleurs roman policier que j’ai lu récemment. Il y aura manifestement une suite. Je ne suis pas sûre du tout de la lire….

Amours de Léonor de Recondo

20171126_1809151863103698.jpg
Le résumé de l’éditeur : En 1908, dans le huis clos d’une maison bourgeoise du Cher, s’épanouit le sentiment amoureux le plus pur- et le plus inattendu. Victoire, précipitée dans un mariage arrangé avec un notaire, attend depuis cinq ans un fruit de cette union malheureuse. Lorsque la bonne de dix-sept ans, Céleste, tombe enceinte : cet enfant sera celui du couple, l’héritier Boisvaillant tant espéré. Victoire n’a pas la fibre maternelle, et le nourrisson dépérit. Céleste, mue par son instinct, décide de porter secours à l’enfant à qui elle a donné le jour…
Grand prix RTL-Lire 2015 et prix des libraires 2015, Amours conduit le lecteur au plus près de ses émotions, fait exploser les cadres de la conformité bourgeoise pour toucher à l’éclosion du désir, la prise de conscience du corps, la ferveur et la pureté d’un sentiment qui balayera tout.
Mon avis : Un gros coup de coeur. J’ai lu le livre quasiment d’une traite.   C’est l’histoire de  deux  femmes, très éprouvées dans leur enfance chacune d’une manière différente, qui se trouvent et s’aiment. Elle est exprimée avec une grande sensibilité, tout en finesse et délicatesse et même avec poésie. J’ai été très touchée par cette histoire qui nous conduit inéluctablement vers une fin tragique. Amours avec un S pour parler de l’amour maternel, de l’amour conjugal, de l’amour filial, des amours interdites….. Un magnifique roman, un magnifique auteur (voir aussi mon post sur Point Cardinal).

D’après une histoire vraie

img_20171207_104608_9691086505861.jpg
Le résumé par l’éditeur : « Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser. »
Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.
PRIX RENAUDOT 2015
Mon avis : Honnêtement, le sujet peut paraître un peu mince : c’est la panne d’inspiration que connait un auteur après avoir eu beaucoup de succès. Une amie, qui est « nègre », lui conseille fortement de se tourner vers une histoire vraie qui plairait beaucoup plus aux lecteurs que la fiction, comme elle l’a fait avec son précédent roman. Cette amie prend de plus en plus d’importance dans la vie de Delphine de Vigan, au point qu’elle tombe complètement sous son influence qu’on devine assez malfaisante. C’est construit comme un thriller, cela fonctionne bien. J’ai aimé la construction de l’intrigue qui se corse au fil des pages, jusqu’à son apogée. Sans être un coup de coeur, ce livre m’a beaucoup plus et je ne l’ai pas lâché une fois commencé.

Assassins d’avant d’Elisa Vix

20171211_142313508886908.jpg
Le résumé de l’éditeur : Manuel Ferreira est flic. Lorsqu’une jeune femme lui demande une interview au sujet des effectifs de la police, il est surtout sensible à son charme. Mais quand elle dégaine une photographie prise vingt-cinq ans plus tôt, ce sont ses pires souvenirs qui remontent à la surface. Adèle Lemeur n’est pas journaliste, mais chercheuse en médecine. Surtout, elle est la fille de Marie Moineau, l’institutrice tuée dans sa salle de classe de CM2, devant ses élèves, devant Manuel qui n’a jamais oublié cette scène terrible, qui est peut-être devenu flic pour l’exorciser. Adèle veut comprendre pourquoi sa mère est morte. Et Manuel est le seul à pouvoir l’aider, à retrouver ces copains d’avant qui furent témoins du crime. Il dit oui. Pour la revoir. Pour son malheur. Parce qu’il vient de tomber amoureux de la seule femme qu’il n’a pas le droit d’aimer.
Dans un roman incisif comme elle en a le secret, Élisa Vix conduit son héroïne sur le chemin d’une vérité qui va la prendre au piège. Vingt-cinq ans ne suffisent pas à refermer des plaies ni à colmater des mensonges. Et si Adèle avait vraiment été enfermée dans une tour de silence pour son bien ? Et si ça n’existait pas, des familles sans histoire ? À son corps défendant, Adèle va aller bien plus loin qu’elle ne l’aurait imaginé.
Mon avis : Excellent ! Je l’ai lu quasiment d’une traite car, en plus, c’est très court. Polar psychologique écrit de façon directe et efficace. Les chapitres sont écrits à 2 voix alternant le récit des 2 principaux protagonistes du roman. L’histoire est rythmée jusqu’à la fin qui ne m’a pas déçue… C’est suffisamment rare pour que je le souligne !
 
 
 
 
 

2 Comments

  • Becker 27 janvier 2018 at 16 h 22 min Reply

    Je découvre ton blog et comme j’aime beaucoup lire et pas mal cuisiner, me voilà nouvelle abonnée. Des titres cités ici, j’ai lu avec plaisir le roman de Delphine de Vigan et suis d’accord avec toi sur ce sujet. J’ai également beaucoup aimé Amours de Léonor de Recondo, comme Pietra viva , à tel point que j’ai acheté les yeux fermés Point Cardinal : Recondo une valeur sûre !

  • Manifesto de Leonor de Recondo - Recettes et Récits 30 mars 2019 at 21 h 10 min Reply

    […] énormément aimé ses livres précédents (voir mes posts ici et ici). Je n’avais aucun doute sur ce nouveau […]

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.