Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /homepages/38/d755681031/htdocs/wp-content/themes/holland/header.php on line 21

La part du fils de Jean-Luc Coatalem

Sélectionné par plusieurs prix littéraires (ici), la part du fils de Jean-Luc Coatalem est le grand perdant de cette rentrée littéraire 2019…. (pour le moment).

Le résumé par l’éditeur :

Longtemps, je ne sus quasiment rien de Paol hormis ces quelques bribes arrachées.
« Sous le régime de Vichy, une lettre de dénonciation aura suffi. Début septembre 1943, Paol, un ex-officier colonial, est arrêté par la Gestapo dans un village du Finistère. Motif : “inconnu”. Il sera conduit à la prison de Brest, incarcéré avec les “terroristes”, interrogé. Puis ce sera l’engrenage des camps nazis, en France et en Allemagne. Rien ne pourra l’en faire revenir. Un silence pèsera longtemps sur la famille. Dans ce pays de vents et de landes, on ne parle pas du malheur. Des années après, j’irai, moi, à la recherche de cet homme qui fut mon grand-père. Comme à sa rencontre. Et ce que je ne trouverai pas, de la bouche des derniers témoins ou dans les registres des archives, je l’inventerai. Pour qu’il revive. »

Mon avis :

J’ai été attirée par le thème du roman : une enquête familiale sur un ancêtre (proche) dont l’auteur ne savait presque rien. J’ai un ancêtre qui a vécu les mêmes événements, et c’est sans doute ce qui m’a plu dans ce roman.

Mais j’ai été très déçue par son traitement qui m’est apparu confus. J’ai été aussi gênée aussi par le style de l’auteur, que je ne connaissais pas, notamment les phrases très longues qu’il utilise fréquemment. Je précise que la longueur des phrases n’est pas un problème pour moi. J’ai lu avec un immense plaisir les livres de Maelys de Kerangal qui utilise un procédé littéraire semblable. Ici, ce style m’a paru un peu indigeste. Je dois dire que j’ai fini par m’y habituer et la deuxième partie du livre m’a moins gênée.

Ce qui est intéressant dans la part du fils de Jean-Luc Coatalem, c’est le secret qui entoure la disparition de son grand-père, qui n’a pas pourtant pas démérité ! Le propre père de l’auteur n’a jamais rien voulu dire à son propos. A croire que la délation dont il a été l’objet a jeté l’opprobre sur la famille ! On comprend que cela puisse avoir marqué le petit-fils au point de vouloir restaurer la mémoire du grand-père.

La chute est intéressante et réserve des surprises.

Ma note : 3/5

Print Friendly, PDF & Email

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.