Attention Pépite !

Je viens de terminer ce livre absolument magnifique et je ne resiste pas à l’envie de partager avec vous le plaisir qu’il m’a donné.
Il s’agit de « En attendant Bojangles », le premier roman d’Olivier Bourdeaut.

Ce qu’en dit l’éditeur : Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr. Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.
L’optimisme des comédies de Capra, allié à la fantaisie de L’Écume des jours.
Mon avis : ****    j’ai aimé l’histoire racontée à 2 voix, celle du petit garçon, le narrateur, et celle du père au travers de ses carnets secrets. Au début le ton du roman est très léger. On sourit, on est ému. Puis le ton, tout en restant décalé, humoristique, est plus grave, même désespéré. Une écriture très belle, très poétique, très tendre. Un premier roman à découvrir absolument.
 
Voici la chanson par Nina Simone.
https://www.youtube.com/watch?v=eAW3y5l6Dm4
 

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.