Derniers avis lectures de 2019

J’ai pris un peu de retard dans mes avis lecture. Voici un résumé de mes lectures de fin 2019 pour te permettre de choisir ton prochain roman, si le coeur t’en dit !

« Khalil » de Yasmina Khadra

Khalil de Yasmina Khadra

ça faisait longtemps que je n’avais rien lu de cet auteur. J’avais tellement aimé les romans du début (Les hirondelles de Khaboul, l’attentat, à quoi rêvent les loups…)… que ceux plus récents m’avaient déçue. Celui-là n’est pas mal : il te plonge à l’intérieur de la tête d’un terroriste ayant participé aux attentats du stade de France à St Denis. L’idée est bonne, l’intrigue intéressante mais il y a malheureusement quelques invraisemblances. Pour autant, ce roman m’aura « réconciliée » avec l’auteur !

Ma note : 4/5

« Celle que vous croyez » de Camille Laurens

Celle que vous croyez de Camille Laurens

J’ai découvert ce livre grâce à la chronique de @fabrice_del_dongo, bookstagrammeur sur Instagram. Je ne savais pas qu’un film avec Juliette Binoche en avait été tiré. J’avoue que ce livre m’a déstabilisée. je ne suis pas sûre d’avoir compris tous les ressorts de l’histoire, car elle est construite comme une poupée russe. En 2 mots, une femme approchant la cinquantaine se crée un profil sur Facebook pour « traquer » son amant volage via un de ses ami. Elle tombe « virtuellement » amoureuse de l’ami….Et ensuite, il y a plusieurs scenarii selon la personne qui raconte l’histoire. C’est là que j’ai eu du mal à suivre…. en fil rouge, ce livre parle du regard que la société porte sur les femmes de cinquante ans qui veulent continuer de séduire. Franchement pas mal… j’ai hâte de voir le film !

Ma note : 4/5

« Fugitive parce que Reine » de Violaine Huysman

Fugitive parce que reine de Violaine Huysman

Ce livre m’a laissée un peu « partagée » : admirative devant tant d’amour de la part de Violaine et sa soeur Elsa pour leur mère Catherine, aussi instable, déjantée, excessive… cet amour, on le perçoit fortement dans la première partie racontée à la 1ère personne. Dans la 2e partie, l’auteur a grandi et pris du recul et son récit est plus critique, raconté comme une histoire regardée de l’extérieur. Pourtant, je n’ai ressenti aucune émotion, aucune empathie (ni aucune envie d’en avoir) pour Catherine qui s’est employée toute sa vie à la gâcher en faisant souffrir un maximum de personnes….certes, sans le vouloir ! Ce roman m’a fait beaucoup penser à celui de Delphine le Vigan « rien ne s’oppose à la nuit ». Même si la plume est agréable, l’histoire bien écrite, je ne sais pas ce que l’auteur pourra écrire après ce « livre- therapie ».

Ma note : 3.5/5

« Une joie féroce » de Sorj Chalendon

Une joie féroce de Sorj Chalendon

Je suis une adepte de cet auteur. J’ai lu tous ses romans sans exception. Tous m’ont plu, et même plus ! Mais dans ce roman paru dernièrement, je ne retrouve pas les émotions ressenties dans les précédents. Mais quelle mouche l’a piqué pour pondre une histoire aussi improbable ? Pourtant, ça démarrait bien. Une femme qui a eu un parcours de vie difficile (décès d’un enfant, couple vacillant…) apprend qu’elle a un cancer du sein. Sorj Chalendon décrit avec beaucoup de sensibilité les affres de la maladie, ses conséquences dans la vie de tous les jours, la souffrance psychologique des malades…

Bref, ça aurait pu être un bon sujet s’il n’était pas parti dans une histoire rocambolesque de femmes cancéreuses qui décident de cambrioler une bijouterie place Vendôme. L’objectif : payer une rançon à la mafia russe pour récupérer la fille d’une de ces femmes… rien qu’en lisant ces lignes, tu mesures l’ampleur du désastre ! Bon il est vrai que cette aventure permet a la narratrice de retrouver l’envie de vivre, mais peut-être que l’auteur aurait pu traiter le sujet de manière moins « tirée pour les cheveux ». J’oublie vite ce roman et j’attends le suivant qui, je n’en doute pas, ne pourra être que meilleur !

Ma note : 3/5

« La dernière fois que j’ai vu Adèle » de Astrid Eliard

La dernière fois que j'ai vu Adèle d'Astrid Eliard

Très bon roman, indiscutablement. C’est une histoire troublante : Celle d’une femme dont la fille disparaît. Elle découvre au bout de quelques jours qu’elle est la compagne d’un terroriste qui vient de commettre un attentat, et qu’elle est partie en Iraq. Outre les faits terribles, l’auteur nous fait vivre l’angoisse de la mère, ses difficultés à rester la mère de son 2e enfant tant l’absence de la fille prend de la place, et les relations avec l’environnement lorsque les gens apprennent qui elle est. Juste un bémol : la fin qui est un peu trop « heureuse ». Un beau roman bien écrit.

Ma note : 4/5

« Le suspendu de Conakry » de Jean-Christophe Ruffin

Le suspendu de Conakry de Jean-Christophe Rufin

Un bon petit roman. Une intrigue policière, un personnage (Aurel le consul) original, bref un très bon moment de lecture.

Ma note : 4/5

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.