Simple de Julie Estève

Un livre que je voulais lire depuis longtemps. Mon attente n’a pas été déçue !

Le résumé par l’éditeur :
On ne l’appelle jamais Antoine Orsini dans ce village perché au coeur des montagnes corses mais le baoul, l’idiot du coin. À la marge, bizarre, farceur, sorcier, bouc émissaire, Antoine parle à sa chaise, lui raconte son histoire, celles des autres, et son lien ambigu avec Florence Biancarelli, une gamine de seize ans retrouvée morte au milieu des pins et des années 80.
Qui est coupable ?
On plonge à pic dans la poésie, le monde et la langue singulière d’un homme simple, jusqu’à la cruelle vérité

Mon avis : Une histoire très émouvante, portée par une écriture originale dans un cadre magnifiquement décrit, la Corse. J’ai été très touchée par l’histoire d’Anto, le simple, le débile, le baoul. J’ai lu son histoire en 2 jours.

Anto nous conte son histoire de manière décousue, un peu comme le contenu de sa tête. On se doute qu’il s’est passé quelque chose à sa naissance, car on apprend que sa mère est décédée en le mettant au monde. En fait, ce n’est pas à nous qu’il raconte son histoire mais…. à une chaise ! D’abord toute entière puis seulement à un pied, après l’avoir fracassée !

Anto raconte le village, ses habitants, sa famille, son ami imaginaire et ses coups de coeur pour Vanina et aussi Florence…. Il raconte les circonstances de son décès dont il a été injustement accusé. Laisse-toi porter par l’histoire et ne cherche pas à comprendre pourquoi un simple d’esprit a pu être condamné et mis en prison !

Un récit très touchant sur un être différent rejeté par toute sa communauté, exprimé dans une langue brute et violente. Très émouvant, surtout la fin…..

Ma note : 4/5

No Comments

Leave a Comment