Lectures du mois d'octobre

En octobre, mon premier mois sans travail, j’avais l’intention de lire beaucoup. Mais la découverte de l’Ile de la Réunion ne m’a pas permis de lire tout les livres que j’avais apportés ! à mon retour, j’ai quand même essayé de rattraper le temps perdu et je recommande particulièrement  : 

  • « Un amour impossible » de Christine Angot.
    • le résumé de l’éditeur : Châteauroux, fin des années 1950. Pierre séduit Rachel mais refuse de l’épouser. Il accepte cependant d’avoir un enfant avec elle, Christine, qu’elle devra élever seule. A l’adolescence, Pierre reconnaît officiellement sa fille, qui, fascinée par ce qu’il lui fait découvrir, s’éloigne de sa mère. Bien plus tard, Rachel apprend que Pierre viole Christine depuis des années.
    • mon avis : *** C’est un auteur que je n’apprécie pas particulièrement, car un peu trop « mono-thème » à mon goût. Ce livre présente l’intérêt d’évoquer les relations de Christine avec sa mère et il décrit par ailleurs très bien l’atmosphère des années 60. C’est un livre très touchant.
  • « L‘élégance des veuves » d’Alice Ferney
    • le résumé de l’éditeur : Au rythme des faire-part de naissance et de mort, voici la chronique de destins féminins dans la société bourgeoise du début du XXe siècle. Fiançailles, mariages, enfantements, décès… le cycle ne s’arrête jamais, car le ventre fécond des femmes sait combler la perte des êtres chers. C’est avec l’élégance du renoncement que l’on transmet ici, de mère en fi lle, les secrets de chair et de sang, comme si la mort pouvait se dissoudre dans le recommencement
    • mon avis : **** un texte magnifiquement écrit. On ne peut qu’être touché par cette saga familiale. Elle fait l’objet d’une adaptation au cinéma que j’ai hâte de découvrir. Si vous ne connaissez pas cette auteure, je vous recommande particulièrement ses premiers livres : « Grâce et dénuement », « Dans la guerre », « La conversation amoureuse ».
  • « La faiseuse d’anges » de Camilla Läckberg
    • le résumé de l’éditeur : Pâques 1974. Sur l’île de Valö, aux abords de Fjällbacka, une famille disparaît sans laisser de traces. La table du dîner est soigneusement dressée, mais tous se sont volatilisés, à l’exception de la fillette d’un an et demi, Ebba. Sont-ils victimes d’un crime ou sont-ils tous partis de leur plein gré ? L’énigme ne sera jamais résolue. Des années plus tard, Ebba revient sur l’île et s’installe dans la maison familiale avec son mari. Les vieux secrets de la propriété ne vont pas tarder à ressurgir…
    • mon avis : ***   Les livres de Camilla Läckberg sont à réserver pour les vacances. Ils ont tous les ingrédients pour que l’on passe un bon moment : une intrigue vraiment complexe, un suspense maintenu jusque dans les dernières pages du livre, des personnages sympathiques qu’on a plaisir à retrouver au fil des livres, une écriture simple et efficace (et une belle traduction !)…. mais côté construction, c’est toujours bâti de la même façon avec au moins 2 histoires qui avancent en parallèle et qui se rejoignent à la fin… ça mériterait un peu plus de recherche mais c’est efficace, distrayant et addictif !

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.